منتدى مجموعة مدارس أنفا (محمد بنيس)

منتدى للتواصل التربوي الهادف
 
الرئيسيةالبوابةاليوميةالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 le libéralisme

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
ترهمي عماد



عدد المساهمات : 63
تاريخ التسجيل : 20/11/2009

مُساهمةموضوع: le libéralisme   الثلاثاء ديسمبر 08, 2009 1:45 pm

Le libéralisme est un courant de pensée de philosophie politique, né d'une opposition à l'absolutisme et au droit divin dans l’Europe des Lumières (xviiie siècle), qui affirme la primauté des principes de liberté et de responsabilité individuelles sur le pouvoir du souverain. Il repose sur l’idée que chaque être humain possède des droits fondamentaux qu'aucun pouvoir ne peut violer, ses libertés, que défendent les libéraux. En conséquence, ces derniers entendent limiter les obligations imposées par un organe de pouvoir hétéronome, au profit du libre choix de chaque individu. A ce titre, le libéralisme peut se décliner selon l'organe de soumission qu'il rejette: on pourra ainsi parler de libéralisme économique, politique, social ou culturel, ou encore de libéralisme (sans qualificatif), désignant toutes les formes de privation de liberté.

Le libéralisme repose sur un précepte moral qui s'oppose à l'assujettissement de l'individu, d'où découlent une philosophie et une organisation de la vie en société permettant à chaque individu de jouir d'un maximum de liberté, notamment en matière économique. La dichotomie entre « libéralisme économique » et « libéralisme politique » n'existe donc pas si l'on considère la soumission à un État comme une forme d'asservissement. Au contraire, si l'État est perçu comme une forme consentie incarnant le contrat social, les deux notions sont distinctes. De nos jours cependant, en français courant, le terme « libéralisme » désigne principalement sa déclinaison économique par une forme d' antonomase.

Au sens large, le libéralisme prône une société fondée sur la liberté des individus dans le respect du droit du pluralisme et du libre échange des idées. Elle doit joindre d'une part dans le domaine économique, l'initiative privée, la libre concurrence et son corollaire l'économie de marché, d'autre part, des pouvoirs politique et économique bien encadrés par la loi et les contre-pouvoirs. Elle valorise donc le mérite comme fondement de la hiérarchie. Cela suppose idéalement un état de droit où sont respectées les minorités jusqu'à la plus petite, l'individu, l'État n'étant que le garant de ce respect et devant rendre des comptes de son action. Il existe au sein du courant libéral des différences d'opinion quant aux justes limites à fixer à l'action de l'État, ainsi qu'aux modalités de l'action publique (notamment aux rôles respectifs de l'action administrative et de la loi). La plupart des libéraux considèrent que l'action de l'État est nécessaire à la protection des libertés individuelles, dans le cadre de ses fonctions régaliennes, et nombre d'entre eux (comme Adam Smith, Raymond Aron, Karl Popper ou Benedetto Croce) acceptent voire recommandent certaines interventions de l'État dans l'économie, notamment en matière de contrôle et de régulation. À l'opposé, les libertariens (ou anarcho-capitalistes) refusent à l'État toute légitimité dans quelque domaine que ce soit.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
le libéralisme
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى مجموعة مدارس أنفا (محمد بنيس) :: مادة الإجتماعيات :: مادة الجغرافيا :: السنة الثالثة ثانوي إعدادي :: وثائق و دعامات-
انتقل الى: